Publié dans 3 crayons

Les fleurs de grand frère. Gaëlle Geniller. Delcourt

Au printemps montrez votre différence

Une BD comme un poème sur la différence et comment on la vit. De l’anxiété à l’acceptation de ce qui fait de nous un être unique, et qui se transforme en pur bonheur lorsque nos proches continuent de nous aimer sans condition.

J’ai beaucoup aimé l’univers très poétique que Gaëlle Geniller a su créer avec ses créations végétales. Il m’a manqué un peu plus de dessin malgré tout mais le côté épuré était voulu et contribuait à créer un temps poétique. Je conseille bien volontiers cette BD à partir de 10 ans, il faut avoir suffisamment de maturité pour comprendre ce qui se joue sous nos yeux. Pour autant ce n’est pas une BD jeunesse. Elle m’a rappelé un album jeunesse « La petite casserole d’Anatole » d’Isabelle Carrier chez Bilboquet qui reste une référence sur ce qu’est la différence à ses propres yeux et aux yeux des autres. Toutes les différences peuvent se reconnaître dans ces titres, autant dire tout le monde car oui… nous sommes bel et bien tous différents les uns des autres.

Une jeune auteure à suivre absolument, je parie que si elle continue dans cet univers elle nous réservera d’immenses surprises. Attention ceci est un premier album ! Encouragez les jeunes auteurs.

Ne rentrez donc pas dans le moule, cultivez votre différence : fleurissez votre vie !

Publié dans 5 crayons

Tu mourras moins bête . Marion Montaigne . Ankama . Delcourt

L’histoire

Le Professeur Moustache répond scientifiquement aux questions parfois navrantes de lecteurs. On apprend à notre grande surprise que des scientifiques se sont déjà posés ces mêmes questions mais que eux, avaient les moyens d’y répondre.

Mon avis

Et paf ! double éditeur. Ankama a été le premier à publier les épatantes aventures du Professeur Moustache en 2011 et Delcourt a suivi en 2014. Professeur ou professeure ? A vous de voir !

Au commencement était le blog. Marion Montaigne tient un blog de bande dessinée en ligne ou BD Blog à vous de voir également, en tout cas si ce n’est déjà fait j’engage tout le monde de s’abonner. Sur ce dernier elle explore toutes les questions scientifiques que de pseudos lecteurs lui envoient via cartes postales. On explore ainsi la réalité et la fiction au cinéma, le corps humain et animal, l’espace et bien d’autres choses !

Du décalage entre la nécessité d’être exact scientifiquement et l’absurdité des dessins (« girly moustache touch », interventions de personnages célèbres comme Lénine, Jésus, Freud.. beaucoup d’hommes à poils donc) se créé une alchimie qui vous fera rire aux éclats… il faut d’ailleurs que j’arrête de lire cette BD le soir dans mon lit ; ça réveille tout le monde et le voisinage se plaint.

On apprend des choses en riant, damned ! Ce qui ne gâche rien, Marion Montaigne cite ses sources et nous renvoie aux articles utilisés pour ses BD immanquablement. Fatalement on s’intéresse et on va vérifier ce qu’elle vient de nous dire et malheureusement pour nous on devient plus cultivés à notre corps défendant. Je vous jure ça devient de plus en plus difficile de ne pas s’instruire de nos jours. (L’auteur du blog pense en ce moment aux Marseillais vs les Ch’tis vs les Anges de la télé réalité… ils sont très forts)

De la culture, du rire, de la science, du délire, du recul, des interrogations, bref, de quoi se faire remuer nos petites cellules grises.