Publié dans 4 crayons

Sun-Ken Rock . Boichi . Doki Doki

L’histoire

Tout commence par une bluette romantique. Un lycéen japonais, Kitano Ken, est fou amoureux d’une de ses camarades. Cette dernière est coréenne et souhaite retourner dans son pays pour entrer dans la police. Ni une, ni deux ce dernier, s’envole pour la Corée du Sud bien décidé à suivre son amour et devenir pourquoi pas policier aussi. Or, rien ne se passe comme prévu, il ne trouve pas d’emploi et zone chez un marchand ambulant. Ce dernier se fait rançonner par la mafia locale. emporté par son tempérament nerveux, Ken se bagarre et prend le dessus sur les petites frappes qui en font leur chef. Mais qui dit bandes dit rivaux et dans le quartier ce n’est pas cela qui manque.

Mon avis

C’est très drôle, on alterne les scènes humoristiques et les scènes de bagarres un peu plus sérieuses avec brio. Il y a tout de même pas mal de scènes de filles en petites culottes, qui ne servent à pas grand choses, mis à part faire plaisir aux pervers et deux scènes pour lesquelles je mets un Parental advisory à ce manga. Niveau moralité et vision féministe on repassera. Mais il faut dire ce qui est j’ai apprécié son originalité et j’ai ri. Le dessin est sympa mais il est étrange de voguer entre tous les styles de toutes les têtes que Ken peut avoir. Cela pourrait en désarçonner pas mal, même si c’est beau de voir un mangaka maîtriser autant de styles.