Publié dans 4 crayons

Sun-Ken Rock . Boichi . Doki Doki

L’histoire

Tout commence par une bluette romantique. Un lycéen japonais, Kitano Ken, est fou amoureux d’une de ses camarades. Cette dernière est coréenne et souhaite retourner dans son pays pour entrer dans la police. Ni une, ni deux ce dernier, s’envole pour la Corée du Sud bien décidé à suivre son amour et devenir pourquoi pas policier aussi. Or, rien ne se passe comme prévu, il ne trouve pas d’emploi et zone chez un marchand ambulant. Ce dernier se fait rançonner par la mafia locale. emporté par son tempérament nerveux, Ken se bagarre et prend le dessus sur les petites frappes qui en font leur chef. Mais qui dit bandes dit rivaux et dans le quartier ce n’est pas cela qui manque.

Mon avis

C’est très drôle, on alterne les scènes humoristiques et les scènes de bagarres un peu plus sérieuses avec brio. Il y a tout de même pas mal de scènes de filles en petites culottes, qui ne servent à pas grand choses, mis à part faire plaisir aux pervers et deux scènes pour lesquelles je mets un Parental advisory à ce manga. Niveau moralité et vision féministe on repassera. Mais il faut dire ce qui est j’ai apprécié son originalité et j’ai ri. Le dessin est sympa mais il est étrange de voguer entre tous les styles de toutes les têtes que Ken peut avoir. Cela pourrait en désarçonner pas mal, même si c’est beau de voir un mangaka maîtriser autant de styles.

3 commentaires sur « Sun-Ken Rock . Boichi . Doki Doki »

  1. Hum… Retenir que ca de SKR c’est effleurer le manga et n’en retenir que la forme et non le fond.
    Parce que SKR c’est pas que baston, rigolade et petite culotte.

    Dès les premiers chapitres et le parallèle que fait Tae-Soo entre le fonctionnement et les objectifs d’un gang de Jo-Pok (mafieux Coréens) et ceux d’un état on comprend vite que sous la baston (et le reste) y’a aussi du fond.
    D’accord le message est par moments clairement noyé sous une montagne de bastons & de Fan-service mais il est bel et bien là. Et faut accrocher aussi et contenter le lectorat cible qui sont des adolescents/jeunes adultes
    Au fil des tomes on découvre donc de nombreuses critiques de la société Coréenne. EX: L’auteur dénonce à travers ses personnages, les actions de la Corée durant la guerre du Vietnam particulièrement les exactions commise par l’armée Coréenne sur les civils.

    Et ça c’est pas rien et ça mérite d’être dit aussi…

    Aimé par 1 personne

    1. Ça mérite effectivement d’être dit ! Merci de m’avoir appris tout ça. Dans ce premier volume je n’ai effectivement pas vu la critique des actions de la Corée durant la guerre du Vietnam, ni les exactions commises (pour être honnête j’étais plus aveuglée par le fanservice et comme je le disais les scènes si peu féministes. Je suis du genre : si on m’envoie des fétus de paille digressifs dans les yeux, j’ai tendance à ne plus pouvoir voir la poutre culturelle sous mon nez) . Je creuserai donc le sujet pour le volume 2, promis. Bravo également pour votre blog ! Il est remarquable. Je m’attelle à sa lecture ce weekend.

      Aimé par 1 personne

      1. Avec plaisir, c’est aussi un peu le but des blogs, partager.
        C’est assez ardu de déceler ou voir le potentiel ou le message d’un manga (surtout de ce type) sur le seul premier tome. Généralement comme c’est prévu pour être publié sur plusieurs tomes, la mise en place est plus longue et les enjeux sont développés par la suite.

        Pour Boichi, c’est spécial, ce fan service exacerbé c’est un peu sa marque de fabrique ^^ Je reconnais volontiers que certains passages sont « discutable » mais comme je l’ai dit, c’est aussi pour accrocher le lectorat cible au Japon. Avec les manga c’est aussi important de savoir que la vision de la Femme au Japon est très différentes de la notre ce qui peut expliquer (pas justifier) ce « décalage ». Beaucoup de titre ont plusieurs niveau de lecture et se révèle plus profond qu’il n’y paraissent quand on gratte un peu.

        Merci pour le compliment et le soutien !

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s