Publié dans 5 crayons

La ligue des super féministes . Mirion Malle . La Ville brûle

L’histoire

Pour une fin des inégalités entre les filles et les garçons. Une BD pour acquérir une vision et des outils intellectuels pour se créer des armes contre la bêtise ordinaire.

Mon avis

Ah qu’il est bon de lire ce que l’on pense et de penser ce qu’on lit ! Voici une petite BD à faire lire au plus grand nombre pour que les filles osent enfin se rêver en leader de groupe de rap, de chevalière sans peur et sans reproche ou de Présidente de la République et qui revient sur beaucoup d’idées reçues et de clichés qui ont la vie dure. Alors oui, le trait est simple mais il est là pour servir un discours et pas pour le cacher et c’est bien tout ce qu’on lui demande. Gros coup de cœur donc. Et pour ceux que je vois arriver avec leurs gros sabots, on y apprend aussi que les garçons ont le droit de pleurer, de tomber éperdument amoureux de qui ils veulent et d’être fleur bleue. On y apprend aussi que quand une fille dit non, ça veut bel et bien dire non. Que la beauté n’est pas une marchandise, que l’on est belles et beaux à tout âge, n’en déplaise à certains littérateurs-chroniqueurs. Il reste une question : à partir de quel âge ? Je serais tentée de dire à tout âge, mais vu la dérision et l’humour dont l’auteur fait preuve je dirais que c’est une BD tout de même à destination des ados. Une BD coup de cœur donc !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s